Casinos terrestres, Chantiers Américain Illégaux au Paradis Saipan

Casinos Terrestres Illégaux : Un Paradis Américain Scandaleux

    Partager :
Casinos Terrestres Illégaux : Un Paradis Américain Scandaleux

Saipan, une minuscule île américaine de 115 km carrés au large des Philippines. Ici depuis un an, se construit l’Imperial Palace, un énorme complexe d’hôtels et de casinos terrestres. Un projet gigantesque brassant des milliards de dollars et dont les dessous semblent bien peu glorieux…

Casinos Terrestres Américains : Le Grand Projet Saipan

Depuis la Seconde Guerre Mondiale, l’île de Saipan appartient aux américains. Dans les années 70, cette île obtient un statut spécial quant aux visas. Malgré qu’elle soit territoire américain, les chinois, les russes et les philippins n’ont pas besoin de visa pour s’y rendre.

C’est ainsi qu’une trentaine d’usines textiles s’implantent. Avec pour main d’œuvre des travailleurs venus de Chine et des Philippines. Une industrie qui s’effondre en 2005.

Plus de dix ans après, le nouveau projet pour Saipan est d’en faire une capitale de l’industrie du jeu. Un géant de Hong Kong aurait même investi 7 milliards de dollars pour la construction de casinos terrestres, l’Imperial Palace. Et de son complexe hôtelier.

L’Imperial Palace c’est tout d’abord 243 machines a sous et 77 tables de jeux dans la ville Garapan. Mais c’est aussi 11 restaurants à construire, dont plusieurs restaurants étoilés. Puis, il y a aussi la construction d’un salon VIP et d’un hôtel de 14 étages.

Enfin, plusieurs complexes de casinos terrestres comme celui-ci sont prévus. Il y en a pour des dizaines de milliards de dollars sur 100 kilomètres carrés. Car un centre de congrès est prévu à la construction, ainsi qu’un parc aquatique. Et des hôtels, encore et encore…

casinos terrestres en chantier

Ouvriers illégaux pour construire des casinos terrestres : le FBI enquête

L’Imperial Pacific aurait en fait pour sa construction, encore inachevée, fait participer 2 500 travailleurs chinois. Ces travailleurs, contactés par l’entreprise MCC International, se sont faits passer pour des touristes auprès des douanes.

Les instructions étaient claires, par téléphone, on leur indiquait comment se comporter et quoi dire pour être crédible. Puis on leur demandait d’avancer environ 45 000 yuans. Ce qui équivaut à environ 6 000 euros. Le salaire promis était de 15 000 yuans par mois pour 8 heures de travail par jour. Environ 2 000 euros.

A l’arrivée sur les chantiers de casinos terrestres, les travailleurs sont sous le choc. Ils doivent dormir à 22 dans une pièce de 30 mètres carrés. Le salaire est divisé de moitié et les heures de travail par jour sont doublées. Soit 14 heures par jour pour à peine mille euros par mois. C’est un enfer.

A l’hôpital de Saipan, les médecins commencent à se méfier de quelque chose. Car les « touristes chinois » arrivent régulièrement pour des lacérations, des amputations et des brûlures. Il y a même un décès un jour, le 22 mars 2017. Puisque les conditions sur les chantiers des casinos terrestres de Saipan sont catastrophiques.

Cet évènement va provoquer un raid du FBI. Des centaines de passeports appartenant aux ouvriers illégaux sont retrouvés au sein des bureaux de MCC International.

On convoque alors les ouvriers, on leur remet des chèques et on leur ordonne de rentrer en Chine. Le chantier quant à lui s’arrête du jour au lendemain. Laissant des centaines de travaux en friches dans le paysage idyllique des Îles Mariannes du Nord.

 

Source: dossier Les Echos Week-end, adapté par Bonus Sans Depot

CommentAIREs (0)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Top Casinos en Ligne